Stage Cuisine Sauvage au feu de bois

Crédit photo GealionsDepuis longtemps attirée par les techniques préhistoriques de vie en pleine nature j’espère depuis la naissance de Gourmandises Sauvages pouvoir organiser un stage sur ce thème là. Plusieurs obstacles restaient à surmonter:

Ma fatigue chronique – au bout de 20 ans de recherches c’est fait (printemps 2014)

Faire du feu avec les moyens du bord – ça c’est fait (été 2008)

Réunir les éléments indispensables pour le faire – ça c’est fait (été 2012)

S’entraîner – reste à faire

Imaginer une recette de chapati avec farines sans gluten –fait (printemps 2014)

Tester une recette de chapati avec farines sans gluten – reste à faire

Trouver un lieu où l’on puisse faire du feu en été – trouvé (juin 2014)

Lieu d’accueil

Stage Plantes Sauvages Comestibles 26 & 17 Juillet 2014 à TheysJe cherchais donc un lieu de stage pour le Weekend de Juillet. L’objectif était de trouver un lieu où nous pourrions cuisiner au feu de bois. En montagne !

Et lors des journées Portes Ouvertes de la Bulle de Bonheur à Grenoble le weekend dernier, une thérapeute, intéressée par les Plantes Sauvages Comestibles, m’a proposé d’accueillir le groupe, entre 6 & 12 personnes maximum chez elle. Une magnifique petite grange rénovée par ses soins avec un très beau jardin naturel à Theys, juste en dessous de la station Prapoutel – Les Sept Laux en Belledonne à une demi heure de Grenoble.

Déroulement

Vous serez donc accueillis à partir de 8h30 samedi 26 Juillet. Après un moment d’installation entre le choix de votre matelas et quelques emplacements pour votre tente, nous partirons à pied en balade ramasser quelques herbes sauvages pour les préparer en salade pour le repas commun.

A partir de 15h nous repartirons en balade récolter les Plantes Sauvages Comestibles qui serviront à la cuisine sauvage du soir. Ce soir là et pour la première fois nous cuisinerons autour du feu pour préparer les chapati et chausson farcis aux herbes sauvages.

Nous repartirons dimanche matin à la quête de ces bonnes plantes qui nous entourent. Pour préparer notre deuxième repas sauvages. Puis nous terminerons dimanche après manger par l’herbier portatif si indispensable à tout Croqueur d’herbes sauvages.

Intérêt du stage

Apprendre et tester ses connaissances l’après-midi même ou le lendemain.

Apprendre avec une personne compétente dans de multiples domaines pour s’assurer d’apprendre en toute sécurité.

Repartir avec un herbier portatif gage d’une future expérience en solo.

Partager avec d’autres personnes une passion commune & nouer des liens.

Et si vous souhaitez apprendre à faire des nœuds : nœuds plats, nœuds de huit, … J’en connais quelques uns aussi !

Le but de ce stage est de retrouver ensemble le plaisir de vivre dehors, de se nourrir de la nature en toute simplicité.

Renseignements & Inscription

Pour des renseignements complémentaires voir ICI. Pour s’inscrire, cliquez ICI !

Faites connaître ce stage en partageant cet article avec vos amiEs !

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Sylvaine dit :

    Bonjour Véronique, je m’y retrouve vraiment dans ce que tu proposes… Je t’avoue que j’adorerai proposer des temps équivalents de partage en extérieur dans mon jardin en Bretagne, version scout avec feu de camp en fin de journée. Pour le moment, je me consacre essentiellement à mes enfants et à la promotion du jardin et de son développement. Je fais appel aux professionnels extérieurs tels que toi pour proposer des stages et ateliers. Si jamais tu passes un jour par la Bretagne, tu es la bienvenue ! Sylvaine.

  2. Sylvaine dit :

    Ah j’oubliais… une série documentaire en ce moment diffusée sur FRANCE 5 qui pourrait t’intéresser :  » CUISINE SAUVAGE  » : Comment vivre en pleine nature quand les seules ressources ou presque dont on dispose sont celles qu’elle nous offre ? en 5 épisodes, tous les jeudis à 20h40 à partir du 26 juin (http://www.france5.fr/emission/cuisine-sauvage). A bientôt ! Sylvaine.

    • Oui merci de l’info, j’en fais aussi la promotion sur mon compte facebook notamment. Ce n’est pas vraiment ce que l’on fait en pleine nature habituellement, poisson & oursin n’étant jamais au menu, mais je suis vraiment contente que l’on en parle des ressources insoupçonnées de la Nature qui nous nourrit depuis des millions d’années, même si aujourd’hui les humains emploient des machines !

  3. morel dit :

    grand rue 31
    31

  4. arab dit :

    je suis emerveille par cette nouvelle emission ,enfin du naturel pas de cuisine sophistique de chef arrogant de stress etc 2 hommes seulement a la decouverte de la nature ils utilise ce qu,elle leur offre je les admire

    • Je suis effectivement très heureuse de découvrir qu’après quelques grands Chef de Cuisine français et dans le monde, les Plantes Sauvages Comestibles entre de nouveau dans l’imaginaire de la cuisine en France.

  5. Tarah dit :

    Je sais comment gagner à partir de votre site web, il suffit de chercher dans google – sangamko montre comment faire de
    l’argent

    • Merci Tarah de partager.
      Je cherche effectivement à développer l’activité de Gourmandises Sauvages à travers ce site dans l’objectif de me consacrer entièrement à la diffusion de la connaissance des Plantes Sauvages Comestibles & de la Permaculture. J’irais donc consulter ce site pour découvrir la stratégie et l’éthique proposée !
      Merci de ce partage !
      Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.