Se nourrir & régénérer en même temps

C’est ce que fait la Nature depuis la nuit des temps ! C’est l’affirmation que pose la Permaculture. Bien plus qu’une production biologique, il s’agit en effet d’imiter la Nature, de produire une récolte & se développer. Alors comment s’y prendre ? Pourquoi ne pas observer ce que fait tout être vivant sur Terre & imiter, le transposer, pour répondre à nos besoins.

Nous, humains, sommes les seuls êtres vivants sur Terre à vouloir nous extraire du fonctionnement de l’écosystème Terre. A tout moment, ce que fait un être vivant sur la planète consiste à collecter ce dont il a besoin & à rendre ce qu’il produit à la planète. Ce qu’il rend est une ressource pour la planète. Nous humains, je ne vous l’apprends pas, nous prélevons beaucoup, bien plus que nos besoins, utilisons une petite partie & rejetons sous forme de pollution, ce que nous n’utilisons pas.

L’homo industrialis est devenu un prédateur, un pollueur. Mais avons-nous réellement besoin de l’être pour vivre heureux ? Je ne le crois pas. Je suis même convaincue de l’inverse. Ce qui nous rend profondément heureux & heureuse, c’est de vivre en observant la vie autour de soi. Voir les papillons, les abeilles, les oiseaux autour de moi me rend pleinement heureuse. Pas vous ?

Certains dirons, moi j’aime pas les moustiques, les campagnols ou d’autres espèces dites invasives ou prédatrices, comme les limaces.
Mais en fait, si nous décidons de refuser de tuer la vie sous quelque forme que ce soit sur Terre et cherchons à comprendre comment vivre en cohabitation, alors l’observation du fonctionnement de la vie autour de nous, nous guidera pour trouver une réponse. Nous pouvons retourner la situation en pensant à cette phrase :

Ne dites pas que vous avez trop de limaces dans votre jardin, dites que vous n’avez pas assez de canards !

de Bill Mollison

Les humains sur Terre peuvent et doivent apprendre à vivre à l’intérieur de l’écosystème Terre, donc avec la faune sauvage qui l’entoure. Nous devons nous intégrer à l’intérieur des cycles de vie. Rendre à notre vie sur Terre le sens premier de la Vie : participer à créer de l’Abondance en conscience.

Nous voulons des sols fertiles :

  • multiplions par 10 la pédofaune (faune du sol), c’est possible en 3 à 5 ans,
  • multiplions les haies formées par des buissons, des arbustes et des arbres d’espèces locales accueillant et nourrissant la faune sauvage.
  • choisissons des arbres pionniers (frênes, saules, bouleaux, cornouillers,…) qui poussent d’un mètre par an.

Nous pouvons changer beaucoup en très peu de temps et le faire beaucoup plus facilement que nous ne l’imaginons.

La permaculture nous permet de nous nourrir en régénérant la Nature, alors faisons-le. Même en ville nous pouvons beaucoup aussi. Ce sont les milieux les plus riches en ressources pour changer rapidement. Transformons nos déchets en ressources de vie ! Pas besoin d’attendre que nos élites nous autorisent, ou nous aident, à le faire. Nous pouvons commencer dès maintenant.

Un village de brousse en Afrique 2013 : Le sol est tassé & aride. Nous l’installons en respectant les principes de Permaculture.
Le voici 2 ans plus tard ! Regardez la quantité de papayes dans les arbres !

Le plus difficile est d’y croire

La Nature sait le faire depuis plusieurs millions d’années. La Nature a su transformer une boule de feu & de gaz toxiques en oasis de vie & d’Abondance. Nous humains pouvons décider de tout mettre en œuvre pour lui permettre de réaliser ce même miracle de la vie dans des temps records car tous les cycles de vie sont là.

Nous pouvons nous nourrir & régénérer la Nature en même temps.

Nous avons besoin des services de la Nature pour faire pousser notre nourriture. C’est d’ailleurs toujours la Nature qui l’a fait. Nous étions aveugles & sourds, mais c’est toujours elle qui a permis que nos salades poussent, que nos fruits murissent, et même que nous mettions au monde nos enfants. Nous même, aussi bien intentionné soit-on, et aussi intelligents soit-on, nous ne sommes que le support de la vie.

Nous avons un pouvoir énorme. L’humain grâce à sa capacité d’observation et sa capacité à modifier consciemment son environnement peut tout changer. Associé à l’énorme masse d’énergie à notre disposition, nous modifions massivement notre environnement depuis 1840. Et pourtant, les peuples premiers ont continué à vivre en harmonie avec la Nature & surtout revendique leur mode de vie. Plutôt qu’un affrontement de ces deux modes de vie, pourquoi ne rechercherait-on pas un mode de vie respectant la capacité de la Terre à répondre à nos besoins sans nous mettre en péril ?

Bien qu’attirés par une vie plus proche de la Nature, en notre for intérieur, nous ne sommes pas massivement attirés par une vie spartiate, ou décroissante. Mais ne sont-ce (??) pas les mots, l’inconnu, qui nous fait peur plutôt qu’une vie plus proche de la Nature ?

Nos sociétés ont accumulés une compréhension poussée du fonctionnement de la vie, sans avoir toutes les réponses. La Permaculture, née de ce questionnement, comment nourrir le monde sans pétrole, nous offre aujourd’hui un guide d’analyse & de recherche qui nous permet de nous orienter dans ce dédale de possibilités. Nous le savons déjà, nous pouvons même, grâce aux principes de Permaculture, régénérer la Nature tout en répondant à nos besoins.

Imaginons, cherchons activement, comment nous pourrions vivre au quotidien, dans une démarche minimaliste finalement, ce qui nous convient de vivre. Un pas après l’autre. C’est ainsi que j’imagine mon design de vie, pour me rapprocher petit à petit d’une vie en accord avec la planète & moi-même.

Comment faire ?

Expérimentez ! Testez ! Essayez ! N’ayez pas peur de l’échec. C’est lui qui nous permet d’apprendre. L’école de la vie est ainsi faite. Ne vous mettez pas en danger mais essayez !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.