Les incroyables nutriments du Pourpier

Plantes Sauvages Comestibles -Pourpier

Pourpier viendrait du latin pulli pes : pied de poulet, à cause de la forme de la plante.

De Candolle1 estime que le Pourpier est d’origine orientale et simplement naturalisé chez nous. Il est connu des Grecs sous le nom d’Andrachne et des Romains sous le nom de Portulacca. Sa culture semble avoir été très répandue du XIII° au début du XIX°. Au moyen-âge, les Arabes le prisaient fort et au XIV° il figurait même dans les jardins princiers.
Ducomet ajoute que dans le Nord, on le consommait cuit alors qu’il était cru dans le Sud. Nous avons néanmoins trouvé en Provence des recettes de tians (mot provençal désignant un récipient en terre cuite qui a donné son nom à divers plats), de gratins et de soupes.
La consommation du Pourpier sauvage s’est poursuivie en parallèle avec celle du cultivé.

Le pourpier est cultivé et consommé dans certains pays comme l’Inde et la Perse2. Il y est consommé depuis plus de 2000 ans.

En Égypte il était surtout utilisé en épice et comme plante médicinale.

1Augustin Pyrame de Candolle, né le 4 février 1778 à Genève et mort le 9 septembre 1841 à Genève, est un botaniste suisse.

2Site Tête à Modeler http://www.teteamodeler.com/sante/nutrition/aliments/legumes/pourpier.asp

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.