Potager, canicule & plantes sauvages

Cet été, 2019, fut la pire canicule que j’ai connu au potager. Elle n’a pas duré 15 jours comme en 2003, elle a duré 6 semaines en Isère, et elle dure encore dans le Sud. De plus, bien que nous ne soyons pas dans le Sud, région PACA, nous avons eu de nombreuses journées à plus de 40-42°C voire 44°C certains jours. Heureusement, les orages sont venus rafraîchir l’atmosphère depuis.

6 semaines de canicule, c’est au mieux l’arrêt total de la croissance des plantes, au pire le dessèchement de vos plantes annuelles voire vivaces si elles n’ont pas assez de racines profondes.

Que nous apprends la Nature ?

  • Plus il y a de soleil, plus il fait chaud. Plus il y a d’ombre moins il fait chaud, surtout si l’ombre vient de plantes, encore mieux des arbres, il peut faire suffisamment frais.
  • Elle protège le sol en permettant à de nombreuses plantes de pousser, lui apportant, le gite & le couvert.
  • Les plantes sont toujours variées, il doit bien y avoir une raison !!! La biodiversité augmente les chances de réussite.
  • Plus le sol est à l’ombre, plus il reste humide.

Qu’ai-je fais ?

J’ai laissé pousser les Plantes Sauvages dans mon potager. Beaucoup d’incompréhensions de la part de mes voisins de potager & de mes colocataires. Ca ne se fait pas de laisser le monde sauvage envahir un jardin.  Pas facile d’assumer mais tant pis. Et oui, comme tous les jardiniers c’est un pari sur la confiance dans la Nature.

Pourtant, avec un minimum d’arrosage (au bout de 3 semaines le sol était dur comme la pierre malgré le mulch épais). Les plantes sauvages se sont mises à pousser jusqu’à 1m20 de haut pour certaines. Elles ont servis de tuteurs momentanés aux haricots. Mais surtout les tomates restées au sol (je ne les tuteure jamais), n’ont aucunement séchées avec un arrosage par semaine, les courgettes ont continué à pousser, peu mais quand même. Les haricots comme je vous le disais sont montés à l’assaut des hauteurs. Les laitues ont grossies. Un petit peu tant que la canicule sévissait, mais depuis 15 jours tout pousse à grande vitesse.

Je NE VEUX PAS un jardin, ou POTAGER PROPRE, JE VEUX DES RECOLTES, sans devoir travailler dans la canicule, car ma santé ne me le permet pas.

Les bénéfices du fouilli végétal

Tomates, pourpier & laitues dans le fouilli végétal au potager protecteur des plantes & aggradant du sol, lors de la canicule.

Ces plantes sauvages vont apporter de multiples bénéfices supplémentaires au potager :

  1. Moins d’arrosage, moins de travail,
  2. Font de l’ombre,
  3. Garde une atmosphère plus fraîche,
  4. Limite l’impact du vent sur les plantes,
  5. Elles attirent les insectes, donc plus de biodiversité, la clé d’un jardin sain,
  6. Nombre d’entre elles sont comestibles, récoltes complémentaires,
  7. Une concentration en micro-nutriments très élevée, plus que les plantes cultivées,
  8. Elles vont fournir de la matière sèche pour mon sol,
  9. Elles améliorent le sol en nutriments disponibles & l’aère.

Comment faire ?

  • Doit-on laisser toutes les plantes pousser ?
    OUI, presque. Seul le liseron a besoin d’être maîtrisé dès le départ. Il témoigne d’un excès d’azote dans le sol & d’un besoin d’aération du sol –> Couvrez-le avec des matières carbonées bien humide.
  • Doit-on les laisser pousser partout ?
    OUI presque sauf dans les allées, mais laissez une certaine épaisseur de plantes surtout en période de canicule.
  • Apprenez à reconnaître les Plantes Sauvages Comestibles du jardin, cela vous fera des récoltes supplémentaires sans travail supplémentaire.
  • Une fois la canicule éloignée, couper les plantes & mettez-les en mulch au pied des plantes & dans les allées. Elles nourriront votre sol. Vous aurez un meilleur sol & moins de travail de désherbage.
Pourpier

Pas facile de lutter contre des siècles de culture de Jardins à la Française mais que des avantages.

Ne vous inquiétez pas les plantes auront assez de soleil, même s’il n’y a pas de canicule l’année prochaine. Je vais d’ailleurs planter de petits arbres ou implanter une tonnelle sur tout le potager pour l’ombrer avec les plantes grimpantes comme les haricots, les capucines & autres.

Les égyptiens l’avaient déjà compris vivre sous une treille est bien plus agréable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.