Les premières plantules

Que voilà les premières salades printanières qui pointent le bout de leur nez !
Voici  Pimprenelle
Pimprenelle
Plantain lanceolé
Plantain-Charnecles-310110.jpg
Lierre terrestreLierre-terrestre-Charnecles-310110.JPGLa doucette & l’aquillée millefeuille sont aussi de sortie.
A part la doucette que vous trouverez sur les talus bien exposés, les autres se trouvent dans les prairies.

Toutes ces plantes ne sont jamais si bonnes qu’en mélange ! Chacune a une saveur différente avec parfois un peu d’amertume surtout pour nos palais « civilisés » habitués aux laitues de plein champ
cultivées comme des formules 1 & remplies d’eau. Aussi le mélange de plantes attténue cette légère amertume pour offrir toutes les saveurs du champignon (plantain), du concombre (pimprenelle)
de la noisette (doucette) !
Choisir les plus jeunes plantules avec de l’huile d’olive & du vinaigre balsamique ! D’une part vous permettez au reste de la plante de continuer sa croissance et d’autre part vous récoltez
ainsi les feuilles les plus tendres.
Une mine de vitamines & minéraux. Après les repas consistants des dernières semaines, quoi de mieux pour démarrer l’année ! Une vrai cure de jouvence !

Je vous livre des photos pour montrer les plantules dont je vous parle. Mais comment vous transmettre la connaissance de terrain qui consiste à vous faire toucher la plante, sentir son parfum à
chaque fois particulier à la plante, à sentir l’odeur qui se dégage lorsqu’on frosse légèrement puis fortement la plante entre les doigts. Comment vous transmettre cette confiance mélée de cette
connaissance du risque.

NB : Pour apprendre à reconnaître ces fameuses plantes, utilisez une flore (répertoire de plantes d’une zone géographique donnée) qu’elle soit électronique ou papier
Pour préservez les ressources de votre alimentation voici les précautions de cueillette

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. MARIJO dit :

    Tu as bien de la chance, nous avons fait le tour du jardin aujourd’hui en profitant un peu du soleil et nous avons découvert des centaines de crottes de lapins. Plus de poirreaux, plus de choux
    bruxelles, plus de choux verts et plus de salades d’hiver. Tout a disparu. Snif.