L’ail des ours, l’ail des croqueurs d’herbes sauvages !

Il est déjà sorti !

En Savoie à 300m d’altitude, mi-février il a déjà commencé à poindre le bout de son nez. Quand on sait qu’autrefois, la période de récolte se déroulait entre Avril & Mai, Juin en montagne, il se passe vraiment de grandes fluctuations aujourd’hui. Autant en profiter dès aujourd’hui, faire sa récolte, avec mesure bien sûr. Quand on sait que certaines régions en Allemagne & en Belgique sont interdites à la récolte, il y a vraiment de quoi être interloqués ! Des tapis d’ail des ours décimé waouh !!! Faut vraiment y aller !

Je vous recommande donc de NE RÉCOLTER QUE LES FEUILLES & que votre RÉCOLTE soit INVISIBLE si quelqu’un passe après vous. 1/3 pour les humains (vous & les autres car il y en a des amateurs & de plus en plus, 1/3 pour les animaux qui en sont friands (je vois régulièrement des feuilles en partie mangées) & 1/3 pour la Nature (si vous récoltez les bulbes c’est 9/10ème pour la Nature) !!!

Attention aux confusions avec le Muguet, les jeunes feuilles d’Arum sauvage, les Colchiques & Scille fausse jacinthe
4 plantes très toxiques

L’odeur d’ail est sur vos doigts dès la récolte de votre première feuille, quand les fleurs sont là elles vous désignent aussi où se situe le tapis d’Ail des ours, mais pas si la feuille que vous tenez entre les mains est bien de l’ail des ours, sauf a être attachée à la feuille d’ail. Une observation attentive de chaque feuille est nécessaire.

Feuilles Ail des ours au milieu d’Égopode, de Lierre terrestre & de Lierre commun, Gaillet & d’un escargot …

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.