Jardinage & Permaculture

Que faut-il faire, par quoi commencer ?

On me demande souvent quoi faire, comment faire mais moins souvent pourquoi ?

Pourtant en Permaculture nous partons du pourquoi des choses pour en arriver comment faire & quoi faire ? En fait, nous démarrons du sens des choses car une technique, aussi géniale soit-elle, ne fonctionne jamais de partout.
Soit elle est adapté au lieu, aux personnes, à leurs besoins, à leurs connaissances, à leurs ressources du moment & elle fonctionne incroyablement bien.
Soit elle fonctionne de partout sur Terre, ou ne serait-ce qu’en France, avec force béquilles de soutien en fait, et laissée à elle-même, dysfonctionne ! Car il faut sans arrêt être à son chevet pour éviter que les changements inévitables tout au long de l’année, mettent la culture ou l’élevage ou l’association ou l’entreprise ou n’importe quel système, en péril !

 

C’est pourquoi en Permaculture, nous créons des systèmes, des écosystèmes vivants. les systèmes étant des ensembles d’éléments mis en synergie. Plus le système contiendra d’éléments en synergie plus il sera autonome & efficace, résilient dit-on !  Ces éléments sont vivants, organiques ou minéraux. Et plus ceux-ci correspondent au lieu : le sol, le territoire, la région ou le climat plus il sera facile de les introduire dans notre système.

La Permaculture recrée des écosystèmes vivants au service des besoins humains en synergie avec la Nature. Si une zone du système est laissée à la disposition de la Nature, pour l’équilibre de l’ensemble du système, appelée zone 5, c’est l’espace naturel, les 5 autres zones sont des zones reproduisant les systèmes naturels à notre service. Et là, pour que cela fonctionne il s’agit de savoir comment fonctionne la Nature pour y parvenir.

Le plus simple est donc de commencer au plus facile. Le débutant, que ce soit en jardinage ou en élevage va choisir des plantes & des animaux, rustiques, faciles à s’occuper. Donc qui sont connus pour leur adaptation au lieu : sol, ressources, territoire, région, micro-climat, climat local. Et l’on ne va pas commencer tout en même temps, prendre la responsabilité d’animaux alors que l’on n’y connait rien, c’est prendre le risque de les faire souffrir par ignorance de leurs besoins. Planter un jeune arbre, c’est le risque de devoir le couper plus tard car il est inadapté. Beaucoup d’énergie dépensée pour le transformer en bois de coupe & quelques greffons ! Mais ne nous empêchons pas d’expérimenter, c’est ainsi que l’on apprend ! Au contraire, essayons, testons mais choisissons le plus facile et le plus attrayant.

Alors comment s’y prend-on me direz-vous ?

Le préalable nécessaire est d’apprendre, de faire des recherches autour de nous, autant auprès des humains que dans les livres ou sur internet.

Identification des Plantes SpontanéesLe plus simple, le plus rapide, le plus complet est donc la formation, le CCP Cours de Conception en Permaculture (PDC : Permaculture Design Cours en anglais) 10 jours, 72h,  minimum de formation où l’on passe en revue tous les modules imaginés par Bill Mollison pour une formation rapide, intense & efficace.

Une Introduction à la Permaculture de 2 jours vous permet de balayer rapidement le sujet tout en ayant une vue d’ensemble & des outils efficaces pour commencer à élaborer votre système. Si l’on souhaite jardiner pour son plaisir cela peut être suffisant combiné aux livres que l’on trouve désormais.

Ensuite de nombreux livres sont désormais disponibles en Français. En voici une liste non exhaustive mis à jour régulièrement. Bibliographie Permaculture Ceux-ci vous permettent d’approfondir le sujet, ou plutôt les multiples sujets qu’aborde la Permaculture.

Et en attendant, pour jardiner que fait-on ?

Si vous êtes un grand débutant

Je vous propose de choisir 1m² de terre, le plus proche de la porte de la cuisine, au soleil. Vous allez le délimitez pour ne plus marcher dessus, le recouvrir de broyat de branchages frais de préférence (BRF autrement dit) sur 5 à 10 cm. Si c’est l’hiver, attendre le printemps et lire. Pendant ce temps, votre sol qui aura été protégé du froid par cette couche isolante et nutritive pour la vie du sol, va permettre à votre sol de se travailler tranquillement à l’abri du froid.

Bruyeres-17-05-11-04Disposer juste à côté un gros contenant : une vieille piscine d’enfant, une bassine en plastique, une ancienne lessiveuse, laisser la pluie la remplir puis disposez-y des plantes aquatiques : menthe d’eau, …

Vous allez faire la liste des fruits & légumes que vous trouvez savoureux, puis vous allez enquêtez. Où pousse naturellement ces plantes ? D’où viennent-elles ? Cela vous apportera une multitude d’informations que la plupart des gens ne connaissent pas. Vous allez ainsi établir les Besoins & les ressources ou Produits fournis par la plante. Vous constaterez aussi qu’elles ont ainsi plusieurs Fonctions. Vous aurez construit les BFP de vos plantes – Besoins – Fonctions – Produits. Le B.A.BA du Permaculteur.

Vous apprendrez ainsi qu’elles sont les plantes faciles à faire germer, celles qu’il est préférable d’acheter sous forme de plantes les premières années avant d’être un peu plus calé en jardinage ou surtout d’être équipé pour. Comme avoir une serre ou un espace dans la maison avec suffisamment de lumière pour démarrer les plants et connaître les besoins en eau.

Au printemps

Vous constaterez que les 10 à 20 premiers centimètres du sol sont complètement transformés. Vous aviez une terre dure & compactée souvent, si c’est une terre argileuse ou limoneuse, ou alors sans structure si c’est principalement du sable. Et là vous constaterez un début de structuration du sable, qui se transforme en sol. Bref avec peu de travail au bon moment, la Nature fait son œuvre et dans le sens que vous souhaitez !

La Nature travaille pour nous gratuitement si nous apprenons à travailler avec elle ! Le sol se recouvre de feuilles à l’automne faisons de même ! Au printemps la plupart des graines germent et transperce ce tapis protecteur !

06-04 BRF_Echalotte 1  PFEt pour semer vous n’aurez plus qu’à ouvrir ce mulch de bois. Semer, laisser germer, laisser les plantules faire leurs premières feuilles & petit à petit refermer le mulch autour des premières feuilles.

Pour planter de jeunes plants préparés au chaud, vous ouvrez et refermez immédiatement après en laissant toujours les feuilles ressortir. N’oublions pas que ce sont les « panneaux photovoltaïques » de la plante. Il s’y passe bien plus que ça, mais c’est bien à partir des feuilles que la plante reçoit son énergie du soleil, de la lumière solaire plus exactement.

Comment savoir si une plante est facile à cultiver ?

BRF potager zone 1Les plus faciles sont celles qui sont adaptées au sol, au micro-climat et au climat de chez vous.

Des plus faciles aux plus compliquées :

  1. Les plantes sauvages en respectant leur biotope, leur lieu de pousse privilégié. A part cela, aucune difficulté avec celles-ci il suffit d’apprendre à les reconnaître pour ne pas les désherber. Viennent toutes seules dans les potagers : orties, Amarante réfléchie, Chénopode blanc, cressonnette, doucette, pourpier, origan,
  2. Les plantes anciennes issus des sauvages de chez vous. En France, il s’agit des blettes, des betteraves, des choux, de la mâche, du panais (difficile à germer), les radis, les navets, les céleris, les asperges, livèche, les chicorées, les fraises, les framboisiers, …
  3. Les plantes anciennes dites rustiques choisir parmi les pommes de terre, les courgettes, les courges, les haricots, les petits pois, …
  4. les plantes poussant sous des climats identiques au votre. Tomates, aubergines, poivrons, patates douces, chayotte, …

Mais pas de crainte, pour les plantes que vous aimeriez tester et qui ne sont pas dans les plantes les plus faciles alors que vous êtes un grand débutant. L’attention & l’amour que l’on porte aux plantes est un facteur très important de réussite. Pensez aux personnes dont on dit qu’elles ont la mains vertes, souvent se sont les mêmes qui leur parlent !

Où trouver les informations sur les plantes ?

Le catalogue Kokopelli est une mine d’informations au sujet de toutes ces plantes annuelles ou vivaces. C’est le seul payant puisqu’il ressemble plus à une encyclopédie qu’à un catalogue.

Les autres catalogues de semences & graines bio : Germinance, La Ferme Sainte Marthe, Biaugerme, Graines Del Païs,

Les hybrides, F1 & autres, ont été étudiées pour avoir de bon rendement, pas pour leur facilité de culture ! Et surtout vous ne pourrez pas les ressemer le jour où vous vous sentirez de vous y mettre. Ce sont en général des plantes fragiles aux maladies & aux erreurs de culture, alors autant apprendre avec des semences et des plants qui ont de grandes capacités d’adaptation & de reproduction.

Un bon guide pour démarrer, en attendant les guides permacoles ou la traduction de l’excellent site Plants For A Future, il s’agit du guide du jardinage biologique chez Terre Vivante. Bien entendu les légumes en Permaculture comme dans la Nature se touchent, recouvrent entièrement le sol. On ne doit pas voir la terre.

On fait des associations de plantes annuelles, bisannuelles mais aussi avec des vivaces, des fleurs, des arbustes & des arbres chacun apportant à l’autre des nutriments, de l’eau, de l’humidité.

On associe aussi les plantes aux fonctions différentes, comme les légumineuses, les plantes mellifères, les plantes bio-accumulatrices, … Les plantes se soutiennent entre elles, sauf quelques-unes mais vous le découvrirez. Sinon elles sont indiquées à la fin du guide & c’est rare.

Avec ces systèmes pas de luttes contre telle ou telle maladie, la biodiversité du sol associée à la biodiversité des plantes & à un environnement le plus sauvage qui soit, où les auxiliaires peuvent nicher & se nourrir sont le garant d’un équilibre permettant des productions en pleine santé.

Une maladie, un « parasite » ou une « prédateur » est le signe d’un déséquilibre. Bill Mollison dit que lorsqu’il y a des limaces en excès, c’est qu’il manque des canards. Mettre du BRF, ou un mulch de bois sec sur votre sol, attire les carabes qui adorent les œufs de limaces.

Imaginez, aucun jardinier n’a planté ni ne s’occupe de la forêt équatoriale. Une forêt aussi luxuriante sur un sol aussi pauvre.

Imitez la Nature c’est votre meilleur atout !

Vous aimerez peut-être

Si vous avez aimé cet article « likez-le » & partagez-le

Si vous n’avez pas aimé cet article ne « likez-le » & ne le partagez pas !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.