Intoxication aux métaux lourds

Maladies émergentes & Vérités sur les maladies émergentes

… grâce aux découvertes du Dr Melet

Suite à la lecture de ces deux livres, j’ai découvert des éléments beaucoup plus précis sur l’intoxication aux métaux lourds que j’ai sans doute contracté dès la conception, puis lors de nombreux soins dentaires depuis l’enfance jusqu’il y a peu. J’ai acquis la certitude que le syndrome de fibromyalgie que je subis depuis plus d’une dizaine d’années en est la manifestation visible.

Encore une fois, je n’ai aucun diplôme de médecine, j’ai juste subit de gros problèmes de santé & ai commencé à les résoudre en les prenant en charge moi-même, par l’alimentation principalement.

Après la lecture du livre de Françoise Cambayrac, Les maladies émergentes comment s’en sortir, où elle décrit les symptômes les plus significatifs. De cette longue liste des symptômes très variables qui découlent d’une telle intoxication, ressortent l’efficacité du régime hypotoxique, taches noires sur les gencives. J’ai aussi la confirmation en cochant la majorité d’entre eux sur une liste s’étalant sur deux pages. Ce qu’il y a surtout de très intéressant, c’est qu’elle déclare que le Dr Melet lui a permis, à elle, ses enfants & une amie à elle, de diagnostiquer l’intoxication, impossible jusque-là. Et a du même coup découvert un protocole de soin efficace en 2 ans la plupart du temps. C’est bien long me direz-vous ! Mais à la lecture de mon parcours, je subis depuis 30 ans, voire depuis l’enfance des soucis de santé que j’ai reconnu dans cette longue liste. Je me soigne depuis 15 ans par moi-même, avec de nettes améliorations : je peux faire le ménage chez moi sans m’écrouler de fatigue au bout de 10 mn, battre des œufs à la neige ou nettoyer mes vitres sans risquer la tétanie des muscles des bras. Mais beaucoup d’autres troubles persistent, voire un autre est apparu en cours de route. Alors si j’ai découvert des solutions naturelles pour recouvrer la santé.

A partir de là que faire ?

Après la lecture de ce livre, ce que j’ai compris de ce qui m’arrive, que puis-je faire ? Acter le fait que tout ce que je vis depuis si longtemps s’est transformé en fibromyalgie tant mon corps n’arrive pas à fonctionner. Que depuis quelques années j’ai trouvé par moi-même, grâce à des lectures appropriés, l’écoute des vidéos du site regenere.org les façons appropriées d’améliorer ma santé.

Me lancer dans une chélation forcée du corps ou Faire confiance au corps & l’aider.

Depuis 2013, je m’inspire avec succès des vidéos de Thiery Casasnovas. « Le corps humain est fait pour se débarrasser des polluants » dit-il, des métaux lourds, ceux qui arrivent constamment & ceux accumulés. Comment l’aider au mieux ? 

Voici ce que j’ai découvert qui fonctionne bien pour moi

  1. Régime hypotoxique : sans gluten & sans caséine,
  2. Beaucoup de fruits & légumes bio de couleur foncée : myrtilles, cassis, acérola, cynorrhodons – je les adore,
  3. Des Plantes Sauvages Comestibles le plus souvent possible : elles sont bourrées de micro-nutriments
  4. Des plantes en jus pour aider les intestins : jus de chlorophylle (feuilles des légumes & plantes sauvages) & du mucilage (plantes de la famille des malvacées : tilleul, mauve, rose trémière mais aussi psyllium)
  5. Des poudres de plantes sauvages, comme le pissenlit, le Fumeterre ou l’ortie, en cure pour minéraliser un maximum
  6. Jeûne sec alternatif hebdomadaire

Une chance, depuis le début j’ai pris l’habitude de noter l’ensemble de mes symptômes, et je les ai même noté de 1 à 5, chacun à chaque période. Je peux donc observer si ça va mieux ou pas.  L’arrêt des règles, du à la ménopause, a diminué la progression jusqu’au mois de décembre dernier où j’ai de nouveau réalisé que ça n’allait pas. L’équilibre de vie & alimentaire n’était plus le même. Il fallait envisager d’autres façons de faire, plus rigoureuses car l’émonctoire naturel que sont les règles pour les femmes, n’évacuaient plus chaque mois une partie des toxines. J’ai donc décidé de mettre en place ces 6 règles que je vous livre plus haut. Donc en plus du régime & d’une période d’un an extrêmement riche en fruits & légumes, du jeûne sec alternatif que je pratique toutes les semaines depuis 18 mois, je rajoute petit à petit ces plantes pour vérifier leurs bienfaits sur moi.

Retour d’expérience après plusieurs mois

A part, les gélules de poudre d’ortie que je continue, j’ai très vite arrêté celles au Pissenlit qui ne me convenait pas & celles au Fumeterre aussi car je me suis rendu-compte que mes selles devenaient blanches signe d’un arrêt de la bile, l’inverse de l’effet souhaité. Enfin le mien. Je cherche à aider mon organisme à mieux fonctionner, pour qu’il s’auto-guérisse. Or là manifestement c’est l’inverse. La plante fait son job, je me sentais mieux, mais l’organe arrête de faire le sien. Le problème empire donc.

Bilan

Voilà donc un bilan de parcours à ce jour. Je reviens une fois de plus aux principes du vivant qui mène à l’auto-guérison :

  • Donner la meilleure nourriture qui soit à mon corps, que ce soit au niveau alimentaire, environnementale ou de rythme de vie.
  • Ne jamais faire à la place du corps, sauf en cas de crise.
  • « Utiliser des solutions petites & lentes  » 12e principe de Permaculture de David Holmgren
  • Loi de l’homéostasie « Tout système laissé à lui-même en l’absence de perturbations, revient spontanément à l’état d’équilibre au travers d’une série de processus régulateurs. » Claude Bernard
  • Loi de l’hormèse « Soumettre un organisme à un niveau de stress ne dépassant pas sa capacité adaptative permet de bâtir un organisme plus fort chaque jour. » Thierry Casasnovas

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.