Activer vos dons de Cueilleuse !

Récolter les Plantes Sauvages Comestibles active spontanément nos dons de cueilleuse1, ceux qui nous relient à la Nature. Ceux qui nous permettent au-delà de nos connaissances, de savoir sans autre explication, que la plante qui est devant nous & que nous ne connaissons absolument pas est comestible ou pas. Ces mêmes compétences permettent & permettaient autrefois aux chamanes & aux sorcières d’avoir accès à LA connaissance, celle de la Nature, celle de l’Univers !

C’est la première fois que j’ose aborder ce sujet car il me paraît de plus en plus évident que ce sujet intrigue de plus en plus & surtout qu’accéder à cette compétence qui est en nous, nous permet de nous sentir encore plus en lien avec les plantes d’une part, par extension à la Nature & dont à tous les êtres vivants.

Vous découvrirez ici …

Comment mettre en place des dons inutilisées, ou presque dans notre monde d’aujourd’hui qui furent pourtant parmi les plus importants pendant des millions d’années ? Ces compétences sont à l’état de latence, je dirais même utilisées sans en avoir conscience. Il s’agit donc de les réveiller sans prendre de risque pour autant.
Comment réveiller ces mémoires ancestrales ? Ces mémoires ayant permis à nos lointains ancêtres de se nourrir en toute sécurité sans source d’erreur. Nous allons explorer cette 4ème compétences latentes en nous, la plus enfouie. Pour les 3 premières, je vous recommande de lire ou relire l’article Accéder à l’Abondance de la cueillette ! Cela vous permettra doucement d’entrer dans ce monde du ressenti !

Les compétences à réactiver

La vision globale

Je vous décrivais quelle intention ou attitude avoir lors de la recherche de Plantes Sauvages Comestibles. Avoir une attitude & une intention d’accueil face à la Nature qui est habituellement vu comme une jungle inextricable lorsqu’on ne la connaît pas ou l’on découvre un lieu pour la première fois.

Cette première étape consiste à se poser, prendre le temps !

Les sens olfactif & tactile

Je vous décrivais comment activer ses sens liés à nos ressentis. Ces mêmes sens qui touchent notre être profond.

L’intuition2

De quoi parle-t-on ?

J’avais appelé ce sens de l’intuition, le ressenti intérieur. C’est un sens lié certes à la part féminine en nous, qui consiste à s’ouvrir aux ressentis extérieurs. La perception de ces ressentis extérieurs se fait à l’intérieur de nous. De la même façon, nos yeux nous permettent de voir de qui est autour de nous, mais ce sont nos yeux qui perçoivent. Notre nez sent les odeurs & les parfums qui nous entourent, mais c’est notre nez qui hume.

La différence avec l’intuition ou le ressenti c’est qu’il n’y a pas, à ma connaissance en tout cas, un seul organe dédié à cette perception. Je situe parfois l’intuition, ou plutôt la réception de l’intuition, à partir de l’ouverture du plexus solaire. Cependant, l’attitude du corps consiste à ouvrir la bras & les mains en forme de corbeille, en forme de réception. A partir de ce moment là, tout notre corps peut s’ouvrir, à la réception des informations qui émanent des autres êtres vivants qui nous entourent, ou par extension en sont éloignés géographiquement.

Pour le moment nous allons nous attacher à explorer notre environnement proche.

Que peut-on recevoir comme information lorsque nous nous ouvrons à ce sixième sens disait-on aussi autrefois ?

Les yeux perçoivent sous forme visuelle, les mains par contact, le nez par les odeurs.

Platane tricentenaireMais lorsque l’on fait appel à son ressenti toute sorte d’informations nous parviennent. Ces informations utilisent les autres canaux pour nous parvenir plus un autre le ressenti. Je parle là de l’attirance ou de la répulsion, qui au départ sont des informations faibles. Vous connaissez donc déjà cette attirance et cette répulsion. Cela vous est déjà arrivée d’être attirée par quelqu’un ou l’inverse. Vous ne savez pas l’expliquer mais c’est là ! Je ne parle pas de jugement que l’on a souvent associé au ressenti. Tient je me sens attirée par cette personne, mais je ne peux expliquer pourquoi ! Par la suite, en faisant connaissance, petit à petit on découvre que cette attirance instinctive est confortée par ce que l’on apprend de la personne.

Je parle aussi de cette certitude, en tant que femme que j’ai eu un jour quand j’ai su que j’étais enceinte. J’ai eu la vision de mon enfant nouveau-né & la certitude que c’était un garçon. C’est à partir de là que j’ai compris ce qu’était une intuition. Il est souvent difficile de dire si le nouveau-né que l’on observe est une fille ou un garçon alors le dire à partir d’une vision … Plus tard j’ai appris que j’avais eu une vraie intuition. A l’époque mon mental m’avait expliqué que ce n’était pas comme les grossesses précédentes etc… Mais le sentiment ressenti était bien là avant, toutes les explications de mon mental !

Comment s’y prendre pour réactiver notre intuition ?

Rien de plus facile : pratiquer !

MéditationComme l’enfant qui apprend par lui-même, se poser & observer la Nature. Et cette fois au lieu de vous inviter à faire des hypothèses et les tester, je vais vous inviter à écouter votre corps.

Pour ceux qui font déjà de la méditation, mettez-vous dans un état méditatif & laissez venir à vous les images, les odeurs, les phrases voir les histoires, les émotions qui vous parviennent.

Pour ceux qui n’ont pas l’expérience de la méditation, installez-vous confortablement face à une plante qui vous attire. Une plante que vous connaissez ou pas ! Il est intéressant d’ailleurs d’alterner.

  • Pour les plus cérébrales, commencer par une plante que l’on ne connaît pas, par des plantes que l’on ne connaît pas, tant que les ressentis n’arrivent pas à vous & continuer pendant quelques séances supplémentaires. Commencer par des plantes que l’on ne connaît pas permet d’avoir moins d’interférence du mental qui aura tendance à juger cette pratique, ou a vous « dire » que « de toute façon vous le saviez déjà » !

  • Pour les autres, le mental cherchera aussi à vous décourager. Laissez-le « dire », observez simplement ces pensées comme une possibilité & continuer à observer ce que vous ressentez, ce qui arrive à vous !

Pour les personnes qui n’ont pas la pratique de la méditation, voici une pratique de détente. Respirez calmement & à chaque respiration détendez-vous un peu plus à chaque respiration comme si l’air qui entre dans vos poumons avait le pouvoir de détendre vos muscles les uns après les autres. En commençant par le haut du corps puis en finissant par le bas.

Noter ensuite tout ce que vous avez ressenti, vos pensées, le moindre gratouilli & l’endroit du corps où cela s’est passé dans votre corps, les saveurs que vous avez perçues, les visions, les histoires qui vous sont venues en tête.

Ensuite vous allez enquêter, faire des recherches pour confronter ce que vous avez perçu avec ce qui est déjà connu de la plante, ou des plantes du lieu.

C’est ainsi qu’un jour j’ai appris à la propriétaire d’un noyer pourquoi elle n’arrivait jamais à récolter les noix d’un des noyers de son terrain. C’était ma deuxième connexion avec un arbre & avant de voir la réaction de cette personne j’imaginais vraiment que l’histoire que j’avais « perçu » de façon auditive était tout droit sortie de mon imagination. Petit à petit, à force d’accumuler ces connexions avec les plantes & surtout de constater que vos perceptions sont liées à une certaine réalité, petit à petit le temps passant, votre mental s’apaisera !

La pratique ci-dessus est une proposition, vous pouvez tout à fait suivre votre ressenti à partir de ce cadre !

Pour commencer préférer les arbres & éviter les plantes avec des ombelles (comme des parapluies renversés), les plantes à baies rouges.

Si vous constatez une impression désagréable, affirmer fortement & immédiatement décider de mettre fin à la connexion !

Pour résumer :

  1. Sortez vous promener dans la Nature ou dans un Parc

  2. Choisissez un arbre ou une plante attirante

  3. Installez-vous confortablement face à la plante choisie

  4. Respirez calmement & détendez votre corps, de haut en bas,

  5. Une fois que votre corps est complètement détendu, écoutez les sensations de votre corps,

  6. Faites-le pendant 5 minutes au départ puis allongez le temps de connexion à une plante.

  7. Notez ensuite votre vécu pendant cette séance,

  8. Enquêtez sur la plante & le lieu pour comparer avec ce que vous avez ressenti.

  9. Pratiquez & pratiquez, encore & encore ! Vous développerez ainsi vos perceptions.

De plus en plus de personne peuvent vous accompagner pour développer votre 6e sens, votre sens de l’intuition, des perceptions !!!

Qu’elles soient visuelles, auditives, olfactives, gustatifs ou kinesthésiques (dans votre corps).

Tenez-moi au courant de vos découvertes ! Je serais heureuse de savoir comment ça se passe pour vous !

Par quoi commencer ?

Recherchez autour de chez vous des lieux connus pour leur magie, ou simplement des lieux où les arbres vous semblent pouvoir exprimer complètement ce qu’ils sont. Au début vous aurez plutôt une sensation de beauté. Avec le temps vous aurez une perception de sérénité, voire de magie !!!

Vous aimerez peut-être ces articles

Si vous avez aimé cet article « likez-le » ci-dessous & partagez-le !

1Aujourd’hui je choisis de m’adresser à la part féminine qui est en nous tous, homme ou femme.

2Les hommes pourront traduire le mot intuition souvent admis comme un don de la femme par instinct. Pour moi il s’agit de la même compétence qui est plus facilement admise chez les femmes, alors qu’à l’usage j’observe que les hommes sont très instinctifs. Mais ont des difficultés souvent à mettre des mots sur ce ressenti, tout en étant très juste dans leur instinct.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.