A propos de digestion

Je suis depuis de très nombreuses années intéressée par l’alimentation. J’ai découvert, il y a un peu plus de trois ans le site de Thierry Casasnovas de l’association Régénère que je vous recommande. Et depuis quelques mois je suis abonnée au magazine en ligne Plantes & Bien-être. A l’occasion de la parution de ce mois de juin est paru un article très intéressant sur la digestion, c’est pourquoi je voulais le partager avec vous. Le voici ci-dessous :

« Une mauvaise digestion produit des gaz malodorants, c’est bien connu.

Mais ce que la plupart des gens ignorent, c’est qu’une partie des gaz passe du système digestif jusqu’aux poumons, puis sont évacués par la bouche, à chaque expiration.

C’est la cause horrible des cas graves de mauvaise haleine.

Les gens refusent en général de le reconnaître, même quand on leur dit.

Mais sous l’angle médical, c’est une vérité incontestable :

Un test médical qui mesure les gaz présents dans le souffle

La preuve en est qu’il existe un test médical qui consiste à mesurer les gaz expirés dans le souffle pour évaluer l’origine des problèmes digestifs.

L’entreprise japonaise Toshiba a récemment mis au point un dispositif qui mesure le taux de molécules présentes dans l’haleine, telles que l’acétaldéhyde, le méthane, l’acétone, pour aider au diagnostic de certaines maladies.

  • Beaucoup d’hydrogène révèle un problème dans l’intestin grêle, causé par une mauvaise assimilation des sucres rapides, lactose (le sucre du lait) ou fructose (le sucre des fruits, des légumes et des légumineuses) ;
  • Beaucoup de méthane est un signe de fermentation excessive dans le côlon, du à une digestion ralentie ;
  • Un test révélant une acidité traduit un problème de vidange gastrique (l’estomac a du mal à se vider).

On ne peut éviter cette circulation des gaz car c’est physiologique. C’est ainsi que l’être humain est fait. Se brosser les dents est alors aussi inutile que de mâcher du chewing-gum.

En revanche, il est indispensable de faire quelque chose. Pour soi-même d’abord, parce que la mauvaise haleine est un signe sûr que quelque chose de profondément anormal se passe dans le système digestif.

Mais aussi pour les autres, je ne vous fais pas de dessin, aujourd’hui non plus…

Des intestins malsains, ce sont des maladies qui se préparent

Lorsque certaines bactéries indésirables pullulent dans les intestins, cela crée un dérèglement local aux conséquences majeures.

Les bactéries en surnombre font fermenter excessivement le bol alimentaire, favorisant l’apparition de polypes, induisant des carences en nutriments, affaiblissant l’immunité.

Mais les dégâts causés par les fermentations digestives vont bien au delà des troubles digestifs ! Ils sont reconnus aujourd’hui comme la principale source de nombreuses pathologies : les rhumatismes, le surpoids, le syndrome métabolique, la sclérose en plaques, et même l’autisme ou certains cancers [1].

La seule solution efficace est de traiter l’origine du problème : la fermentation malsaine dans les intestins

… »

Jean-Marc Dupuis – http://www.santenatureinnovation.com/publications/plantes-et-bien-etre/

Je vous recommande vraiment ce magazine très bien fait.

Permettre la régénération des corps

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.